Témoignage de Benoît Marcesche

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Je suis ingénieur en Informatique et Génie industriel de formation à POLYTECH TOURS. J’ai démarré ma carrière en Gestion de Production chez MOTOROLA dans l’électronique Automobile, puis chez PHILIPS.  Je suis ensuite devenu Consultant ERP chez CAP GEMINI, sur les modules industriels, pendant 4 ans. Ensuite après 6 années dans une centrale d’achats E. LECLERC pour intégrer l’ERP des centrales, je suis revenu en 2008 dans l’industrie, au sein du Groupe SOCOMORE. J’ai mis en place notre ERP en France, puis l’ai déployé au Canada, aux USA, en Irlande, Brésil et Pologne. Actuellement Digital Officer, j’ai en charge la transformation digitale du groupe.

La formation sur l’Industrie 4.0, qu’est-ce qu’elle a apporté à votre carrière et à votre vision ?

Elle m’a fait prendre conscience de l’importance et de la multitude des sujets qui peuvent être abordés à travers le prisme l’industrie 4.0. Etant dans le monde industriel je souhaite que nous puissions évoluer vers l’industrie 4.0 à travers des projets concrets, plutôt par petits pas.

Qu’est-ce qui vous a marqué lors de cette formation ?

J’ai identifié 2 points qui me semblent importants pour nous, dans l’industrie de la chimie : le premier, c’est toute la partie de traitement de données. Aujourd’hui, nous collectons quelques données mais assez peu car nous ne savons pas encore quoi en faire. La deuxième concerne la partie logistique. Je pense qu’au niveau de l’automatisation de la gestion de nos entrepôts et de nos flux les technologies 4.0 peuvent nous apporter beaucoup. Notamment pour nous connecter à nos partenaires, transporteurs, clients, stockistes, distributeurs….

Quel message auriez-vous envie de transmettre aux professionnels de l’industrie qui n’ont pas encore décidé d’effectuer la formation sur l’Industrie 4.0 ?

Ce qui me semble important ce sont les opportunités que permet cette démarche. L’industrie 4.0 c’est commencer par changer les états d’esprit : se mettre déjà en 3.0 pour être « 4.0-ready » tout en sensibilisant et formant les équipes, à commencer par le management. Les nouvelles technologies et le 4.0 vont nous bousculer dans les années à venir, il me semble important de commencer à s’y préparer dès maintenant.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn
Partager sur email
Partagez via email

LAISSER UN COMMENTAIRE